Ask attaque Google sur le monopole

Ask vs google C’est à grand renfort de publicité que le moteur de recherche américain Ask tente d’imposer son outil chez les internautes.

 
Nous avions pu déjà le constater à la conférence du Web 2.0 summit de San Francisco où Ask était un des principaux sponsors.

 
Au cours d’un week-end à Londres, j’ai découvert une campagne de pub dans le métro de la capitale britannique dans laquelle ask utilise comme principal argument la lutte contre le monopole de Google : « Stop the online information monopoly » ou encore « The internet deserves another opinion« .

 
La campagne d’affichage dans le métro londonien est accompagnée d’un site web Information-revolution.org. Le design est assez agressif; des images de points levés, façon militant, inspire la lutte contre Big Brother.

 

INFORMATION REVOLUTION Alexa Stop

 
D’après Alexa, le trafic du site Information-revolution a explosé, porté par un buzz important. Mais le traffic semble s’être rapidement effondré. Les retombés sur Ask.com semblent relativement faibles.
Malgré un très léger mieux au cours du dernier mois, le trafic du feu AskJeeves, baisse sans discontinuer depuis 2005.
 

Ask alexa

Certes, comme tout monopole, la position dominante de Google me semble dangereuse pour l’accès à l’information.
Certes, je crois en la sincérité de la devise de Google imposée par les deux fondateurs « Don’t Be Evil« .
Mais seront-ils éternellement au commande de Google, récemment cité comme « marque la plus puissante du monde«  ?

Quoiqu’il en soit, il me semble un peu facile pour une entreprise commerciale d’utiliser comme principal argument la lutte contre le monopole.

 

Ask vs google 2

 
Ne pourrait-on pas, chez Ask, argumenter sur l’innovation, l’interface où encore la pertinence de leur outil ?

Ajax et Javascript : DHTML Suite

J’avais présenté les puissantes librairies ajax et javascript, Xajax et Scriptaculous dans un précédent billet.

J’aimerais aujourd’hui vous parler d’un autre outil open source : DHTML Suite.

Compagnon idéal de tout développeur à la mode Web 2.0, la librairie DHTML Suite vous permet en quelques lignes de code d’accéder aux plus puissants effets Ajax et Javascript.

Plutôt qu’une longue « feature list », j’ai réalisé une visite guidée de la démo disponible sur leur site.
Avertissement à destination des âmes sensibles : la démo a été réalisée sur un navigateur (Firefox) et non une application offline 😉


Du papier au Web 2.0, en passant par le Web 1.0

Michael Wesch, un universitaire américain, nous propose une vidéo très intéressante sur les changements qu’induisissent le web 2.0 sur nos vies.

Voici quelques phrases extraites de cette vidéo :
« Le web 2.0 relie les personnes. Les individus partagent, échangent et collaborent »
« Nous devrons redéfinir certains éléments, les copyrights, les droits d’auteurs, l’éthique, notre identité, la vie privée, le commerce, l’amour, la famille….. nous même!




Back From San Francisco « Web 2.0 Summit »

Nous sommes rentrés d’une semaine exceptionnelle à San Francisco.
Exceptionnelle pour deux raisons :

  • San Francisco est une ville magnifique : culturellement riche, à l’ambiance apaisée et au climat agréable, San Francisco est certainement la plus européennes des villes américaines.
  • La conférence fut très intéressante. Nous avons eu l’honneur de faire parti des 1 000 conviés parmi les 6 000 inscris. Nous avons eu le plaisir de rencontrer entre autre Tariq Krim et Pierre Chappaz, et d’assister à des conférences avec Jeff Bezos d’Amazon, Eric Schmidt de Google, Niklas Zennström de Skype.

La sélection de photos par Fabien


Live from San Francisco

Fabien et moi sommes à San Francisco pour une semaine afin d’assister à une conférence sur le web 2.0 organisée par l’éditeur O’Reilly.

Nous avons profité de ce dimanche radieux pour visiter cette superbe ville. Au cours de notre balade, nous avons rencontré Tariq Krim, le fondateur de Netvibes qui interviendra dans la conférence.

Je vous invite à découvrir quelques images de cette première journée à travers une petite réalisation de Fabien

Fusions-Acquisition, Google et Yahoo en tête

Suite à l’acquisition de Youtubes par Google, le très sérieux Blog Google Blogoscoped publiait il y a 10 jours un récapitulatif des dernières fusions/acquisitions des grands acteurs du web.

Nous avons repris et complété ce tableau en y ajoutant notamment le nom du nouveau service issu de l’acquisition mais surtout son domaine d’activité.

Entreprise
Acheteur
Nom
du service
Activité

Montant
($ millions)
Skype Ebay
Voix/Ip
2 600
YouTube Google
Vidéos
1 650
5% d’AOL Google
FAI
1 000
MySpace News Corp
Communauté
580
dMarc Broad. Google
Régie radio
102
Grouper Sony
Vidéos
65
Flickr Yahoo
Photos
32
del.icio.us Yahoo
Communauté
32
Bloglines IAC (Ask)
Blogs
25
Weblogs Inc. AOL
Blogs
25
Blogger Google
Blogs
20
LiveJournal SixApart
Blogs
20
Oddpost Yahoo
Yahoo Mail
Mail
20
Jumpcut Yahoo
Vidéo
15
Rojo SixApart
Rss
10
Picasa Google
Photos
5
MeasureMap Google
Statistiques
5
2.6% de Baidu Google
Recherche
5
weblogs.com Verisign
Blogs
2
Writely Google
Google Docs
Editeur en ligne
2
Dodgeball Google
Communauté
1
Upcoming.org Yahoo
Communauté
1
WebJay Yahoo
Communauté
1
Urchin Google
Google Analytics
Statistiques
?
Keyhole Google
Google Earth
Cartographie
?
Deja News Google
Google Groups
Newsgroups
?

* Estimations

A la vue de ces chiffres, il est clair que le prix payé par Google pour Youtubes semble excessivement élevé si on le compare à d’autres rachats (Blogger, Keyhole) à la rentabilité plus évidente.
Rappelons que Youtubes perd près de 3 millions de dollars par mois de coût de bande passante et rencontre des problèmes de droits d’auteur.

La polémique sur cette acquisition est vive dans la blogosphère : Fred Cavazaa LeeAnn Prescott BusinessWeek.
Cependant, d’autres voix sont plus optimistes et parlent de réduction des coûts grâce à l’énorme capacité d’hébergement de Google et des accords avec les Majors.

Enfin il est à noter que la plupart des acquisitions sont des sites communautaires, de partage de photos, vidéos, musiques ou plus généralement d’informations.
Le partage, un des principaux éléments du Web 2.0 !

Google lance discrètement SearchMash

Au premier abord, SearchMash ressemble à un énième nouveau moteur de recherche.
Mais en effectuant un Whois sur le nom de domaine searchmash.com et en lisant les « Privacy Policy », on a la quasi certitude que ce nouveau site est géré par Google en personne.

En analysant les résultats de recherche, il semble que SearchMash mix simplement les résultats « web » de Google ainsi que les résultats de « Google Image ».
Il est à noter une autre différence important avec le très sobre Google : SearchMash est truffé de JavaScript et d’Ajax.
De quoi faire taire les détracteurs de la firme de Mountain View quand à son retard face à son ennemi juré Microsoft et son ultra moderne live.com.

Alors simple outil de Buzz ou phase de test de prochaines innovations, restez connecter pour le découvrir !

Site en Web 2.0 avec Xajax et Script.aculo.us

Le Web 2.0

Vous avez très certainement entendu parler de ce concept, très en vogue actuellement.
Je ne m’attacherais pas ici à la définition du terme de Tim O’Reilly , Wikipédia accompli très bien cette tâche.

C’est sur l’aspect technique du sujet que je voudrais vous livrer le fruit de mon travail.
Les sites en Web 2.0 reposent sur une combinaison de langages de programmation, appelée AJAX.
L’AJAX (Asynchronous JavaScript) permet de modifier le contenu d’une page sans avoir à la recharger.
Assez lourd à mettre en place manuellement, il existe cependant des librairies qui permettent de se débarrasser du fastidieux travail de développement Javascript.
Après avoir testé les principaux « kits ajax en php », je ne saurais que trop vous recommander Xajax.
A l’aide de son tutorial Learn xajax in 10 Minutes, quelques instants vous suffiront à maîtriser la puissance d’Ajax et commencer ainsi le développement de vos premiers sites en Web 2.0.

Une fois Xajax dompté, je vous invite à découvrir la toute aussi puissante librairie script.aculo.us.
Celle-ci va vous permettre de gérer l’interface client avec les fameux « drag and drop » spécifiques au Web 2.0. Découvrez une démo

Cet ensemble de script est utilisé par de nombreux sites comme Podemus ou Fluxiom.

Armé de ces deux librairies, le Web 2.0 n’aura plus aucun secret pour vous !