Référencement Google, Mythes et réalités !

Les 87% de part de marché de Google en France conduisent les webmasters et référenceurs à se poser un grand nombre de question sur le fonctionnement du moteur.

Suite à un post sur WebmasterWorld, voici une compilation des « mythes et réalités » sur le référencement Google, complétée par mes propres observations :

  • Google traite différemment le corps d’une page par rapport au design (entête, pied de page…)

Réalité : de nombreuses personnes ont constaté que le poids d’un lien présent dans le contenu d’un message est plus fort qu’en pied de page

  • Les résultats de recherche peuvent être affecté par des interventions humaines

Réalité : il est aujourd’hui reconnu que des personnes évaluent manuellement la qualité des résultats (eval.google.com) et que ces évaluations affectent les résultats de rechercher (comme en témoigne un brevet)

  • Utiliser une adresse IP dédiée améliore le positionnement

Mythe : Matt Cutts a expliqué dans un de ses posts que à moins que votre site partage la même adresse IP avec plusieurs dizaines milliers de nom de domaine cela ne pouvait pas affecter votre positionnement

  • Le PageRank n’a plus beaucoup d’important

Mythe : toutes les études montrent que le PR est toujours un élément de poids dans le ranking. Une preuve simple, regardez le PageRank des sites de la première page pour « Voyage »

  • Avoir un site non-conforme W3C peut affecter mon positionnement

Mythe : à partir du moment où votre site s’affiche correctement dans un navigateur, la conformité W3C n’affectera pas votre positionnement

  • La recherche de Backlink est importante pour le référencement

Réalité : même si cette démarche ne plait pas à Google, elle est aujourd’hui nécessaire pour être compétitif face à ses concurrents

  • L’hébergement localisé dans le pays ciblé est un plus

Réalité : Par exemple, une recherche dans Google avec l’option « France » n’affiche que les sites en .fr et les sites hébergés en France

  • Les mots-clefs présents dans l’url sont pris en compte

Réalité : toutes les études de cas démontre que les mots-clefs présents dans l’adresse d’une page sont pris en compte par Google

A bientôt pour d’autres « Mythes et réalités » sur le référencement Google !

Les enjeux de la recherche d’informations sur Internet

Les enjeux de la recherche d'informations sur Internet C’est au cours de ma maitrise de management à l’école de commerce de Marseille que j’ai publié un mémoire sur « Les enjeux de la recherche d’informations sur Internet« .

Récemment repris dans un article du magazine « Ca m’intéresse » je vous inviter à le consulter, voici les premières ligne de l’introduction :

« Beaucoup ont considéré le crash de la « net économie » en 2001 comme un signe annonciateur de la fin d’Internet. Pourtant, quatre ans après, Internet occupe toujours plus de place dans l’économie mondiale, mais également dans notre vie quotidienne. Toutes les entreprises ont aujourd’hui compris qu’Internet n’est pas un simple effet de mode, mais qu’il va probablement continuer à changer nos habitudes de consommation. En l’espace de quatre ans, les applications d’Internet n’ont eu de cesse de s’élargir. Aujourd’hui, nous surfons sur la toile pour chercher une information, réserver un voyage, payer nos impôts, consulter des offres d’emplois ou encore débattre de sujets divers. Ce n’est probablement rien en comparaison de ce que les entreprises du secteur nous préparent. Déjà source d’actualité préférée des jeunes, demain, Internet constituera certainement notre principale source d’informations, devant la télévision, la presse et la radio. »

Consulter le mémoire en ligne, ou téléchargez la version PDF.

Google Dance, découvrir son nouveau PageRank

Une mise à jour du PageRank est en cours sur les différents datacenters de Google.
Pour rappel, le pagerank est mis à jour en temps réel par Google, mais l’affichage dans la Google Toolbar n’est fait que épisodiquement.

Pour voir votre nouveau PR, rendez-vous sur le site ci-dessous, saisissez l’adresse de votre site et regardez la valeur pour les datacenters 66.102.7.99, 66.102.7.104, 66.102.7.147.
http://livepr.raketforskning.com/

Plus d’infos sur Zoorglobs, Seroundtable et WebmasterWorld.

Google Sitemaps devient Google Webmaster tools

Vous connaissez peut-être Google Sitemaps ?
A l’origine, Google Sitemaps était une interface chez google qui vous permettez simplement de soumettre un fichier sitemap au moteur de recherche. Ce fichier vous permet de fournir à google l’intégralité des pages présentes sur votre site.

Cette fonction peut être utile lorsque votre site contient des centaines de milliers de pages. Il permet à google de mieux comprendre votre site et de ‘lindexer plus rapidement et plus efficacement. Du moins dans la théorie, car les effets positifs d’un sitemap sur le référencement ne sont pas encore clairement prouvés.

Au fils du temps, cette interface s’est progressivement enrichie de données statistiques issues du moteur de recherche.

Aujourd’hui, la soumission d’un fichier sitemap n’est plus qu’une des nombreuses fonctions proposées par Google Sitemaps.
C’est pourquoi Google a annoncé il y a quelques jours le changement de nom de « Google Sitemaps » pour « Google Webmaster tools ».

Voici un aperçu des nombreuses stats auxquelles vous aurez accès :

  • La listes des erreurs que googlebot a rencontré sur votre site classées par types
  • Un outil d’analyse de votre fichier robots.txt
  • Fournir à google l’adresse que vous préférez domaine.com ou www.domain.com
  • Les 20 requêtes les plus populaires sur lesquelles votre site apparait
  • Les 20 requêtes les plus populaires sur lesquelles votre site est cliqué
  • Des statistiques sur le crawl et la distribution du PageRank
  • Une analyse sur les mots-clefs les plus utilisés sur votre site et sur les backlinks

Vous l’aurez compris, Google Webmaster tools est un outil primordial à tout bon référenceur.

Seo Google en vidéo par Matt Cutts

Matt Cutts, le très célèbre employé de Google, parole divine de tous bon référenceurs, vient de mettre en ligne 6 vidéos de questions/réponses.

C’est un « Must see » pour toutes les personnes intéressées par la visibilité de leur site web.

Parmi les nombreuses infos livrées par Matt, voici quelques morceaux choisis :

  • Faut-il favoriser l’accessibilité de son site aux visiteurs ou aux moteurs de recherche ?

Matt Cutt répond clairement qu’aucun des deux aspects ne peut être négligé.
Il est tout de même intéressant d’entendre de la bouche même de Matt qu’il est indispensable d’optimiser son site pour les moteurs de recherche.

  • Cloacking/Geotargetting

Le cloacking est la technique qui consiste à diffuser un contenu différent aux visiteurs et aux robots des moteurs de recherche.
Comme tous les moteurs, Google combat très fermement cette technique par des blacklistages. Ce sujet a été abordé de façon récurrente tout au long des vidéos.
En effet, certaines techniques comme le géotargetting (afficher du contenu en fonction du pays du visiteur) peuvent être assimilées à du cloacking.
Dans ce cas précis Matt explique qu’à partir du moment où l’on considère le robot de google comme un visiteur « normal », en l’occurrence un visiteur américain, le geotargetting ne devrait pas poser de problème.
De manière générale, pour éviter d’être considéré « cloackeur », il ne faut pas mettre en place de traitement spécifique pour google (pas de if (visiteur=google) ).

  • Multi-domaines

Matt confirme une fois de plus que lorsque plusieurs domaines sont utilisés par un même site, il faut en choisir un seul et configurer les autres en redirection permanente (code 301).
Il expose l’exemple d’une entreprise qui rachète un site lié à son activité. Matt explique que la popularité du nouveau nom de domaine devrait être transférée sur l’ancien domaine grâce à la redirection 301

  • Url dynamique / Url rewrting

Nous le savions déjà, mais Matt le confirme : il est déconseillé d’utiliser plus de trois paramètres dans les URL.
Il précise également qu’il est préférable de ne pas utiliser d’ID qui pourrait ressemble à des variables de sessions.
Plus surprenant même, la technique d’url rewriting, bien connue des référenceurs, est conseillée à demi-mot par Matt !

  • Description Dmoz

Vous avez peut-être déjà constaté que sur certaines recherches, Google affiche le descriptif Dmoz d’un site au lieu de l’habituel snippet (descriptif élaboré à partir d’extrait de la page).
Matt explique que Google utilise le descriptif de Dmoz si ce dernier semble plus pertinent que le contenu de votre page pour la recherche en question.

Rappelons qu’il est possible de forcer google à ne pas utiliser le descriptif Dmoz.

Evidemment, l’ingénieur n’a cessé de répéter qu’un contenu exclusif de qualité est la base même d’un bon référencement.

Je vous invite à visionner l’intégralité de ces vidéos en cliquant ci-dessous.

Continuer la lecture de « Seo Google en vidéo par Matt Cutts »

Acheter un PageRank 10

Vous connaissez sûrement le PageRank, cette petite note, comprise entre 1 et 10, attribuée par le tout puissant Google à chaque page de chaque site web.
Cet indice de popularité est basé sur des formules mathématiques complexes et tenues secrètes.

  • Un bref rappel du concept pour les novices :

Le postulat de départ posé par Google est qu’un lien d’un site A vers un site B, peut être considéré comme un vote de A envers B.
Donc plus vous avez de liens vers votre site, plus vous aurez un PR élevé.
Evidemment, cette formule est récursive. C’est à dire qu’elle prend en compte le PR des sites qui font des liens vers le vôtre.
La formulation exacte est donc : plus vous avez des liens de sites populaires vers votre site, plus vous aurez un PR élevé.

Même si le PageRank n’est qu’un des éléments de l’algorithme de Google, sans un PR conséquent, inutile d’espérer apparaître sur Google sur des mots-clefs concurrentiels.
Et vous le savez sans doute, se passer de Google, c’est dire adieu à plus de 85% du marché de la recherche en France (source Xiti).

  • La course au PR 10

Vous l’aurez compris, la course au PR est au centre des préoccupations d’un très grand nombre d’entreprises.

De là à envisager l’achat d’un lien, il n’y a qu’un pas.

Installez la Google Toolbar si ce n’est déjà fait et activez les fonctions avancées.
Rendez-vous sur le site Statcounter et regardez son beau PageRank 10.
Sachez que pour seulement 1.500€ par mois, Statcounter vous propose d’ajouter un lien vers votre site.
Imaginez-vous avec un PR 9. Avec ce sésame tout devient possible, même les mots-clefs les plus concurrentiels auxquel vous n’auriez même jamais osé penser !
Immobilier, finance, bourse, voyages, jeux… Plus aucun mot-clef ne pourrait vous résister.

  • Mais pour combien de temps ?

Conscient du biais que cela introduit dans son postulat « un lien » = « un vote », Google s’est lancé comme nouveau défi de différencier les liens « naturels » des liens « payés ».
Nous tenons cette info d’un commentaire rédigé récemment par le fameux Matt Cutts, ingénieur de référence chez Google sur Blogoscoped.
« The trouble with supporting a site just to get PageRank-carrying links is that you don’t always get what you might want. »

  • En conclusion

Je vous invite à vous concentrer sur la philosophie de Google que je pourrais résumer ainsi :
« Produire du contenu de qualité exclusif, en utilisant un champs lexical habilement sélectionné et correctement mis en valeur par une construction de site optimisée, est le seul moyen efficace d’obtenir du trafic qualifié ».