Disparus du web : Excite, Inktomi, Hotbot… et Google ?

En ce jour où tout le monde se demande (moi le premier) où va s’arrêter Google, il me semble intéressant de nous remémorer un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître.

En ce temps là, Google n’était qu’un embryon (dans la tête de Sergey et Larry), Excite était un roi.

Je vous invite à vous (re)découvrir l’épopée d’Excite, faite de gloires, rachats et abandons : Wikipedia.
Au même titre que Infoseek, Inktomi, Hotbot, Northern Light ou AlltheWeb, le trafic d’Excite s’est effondré en quelques années.
Cette chute brutale d’un leader de la recherche, pourrait-elle se reproduire avec le tout puissant et bien aimé Google ?
Doit-on s’inquiéter de ce monopole, où, comme par le passé, les chamboulements technologiques ou financiers vont permettre à un nouvel acteur d’émerger ?

Je dois avouer que ces derniers temps, je doute….

Ask attaque Google sur le monopole

Ask vs google C’est à grand renfort de publicité que le moteur de recherche américain Ask tente d’imposer son outil chez les internautes.

 
Nous avions pu déjà le constater à la conférence du Web 2.0 summit de San Francisco où Ask était un des principaux sponsors.

 
Au cours d’un week-end à Londres, j’ai découvert une campagne de pub dans le métro de la capitale britannique dans laquelle ask utilise comme principal argument la lutte contre le monopole de Google : « Stop the online information monopoly » ou encore « The internet deserves another opinion« .

 
La campagne d’affichage dans le métro londonien est accompagnée d’un site web Information-revolution.org. Le design est assez agressif; des images de points levés, façon militant, inspire la lutte contre Big Brother.

 

INFORMATION REVOLUTION Alexa Stop

 
D’après Alexa, le trafic du site Information-revolution a explosé, porté par un buzz important. Mais le traffic semble s’être rapidement effondré. Les retombés sur Ask.com semblent relativement faibles.
Malgré un très léger mieux au cours du dernier mois, le trafic du feu AskJeeves, baisse sans discontinuer depuis 2005.
 

Ask alexa

Certes, comme tout monopole, la position dominante de Google me semble dangereuse pour l’accès à l’information.
Certes, je crois en la sincérité de la devise de Google imposée par les deux fondateurs « Don’t Be Evil« .
Mais seront-ils éternellement au commande de Google, récemment cité comme « marque la plus puissante du monde«  ?

Quoiqu’il en soit, il me semble un peu facile pour une entreprise commerciale d’utiliser comme principal argument la lutte contre le monopole.

 

Ask vs google 2

 
Ne pourrait-on pas, chez Ask, argumenter sur l’innovation, l’interface où encore la pertinence de leur outil ?

Ms. Dewey

Ms. Dewey small

Ms. Dewey est un nouveau moteur de recherche plutôt amusant.

Une jeune femme vous assiste sur le ton de l’humour dans vos recherches.
Tester par exemple « Georges Bush », plutôt engagé non ?

Hormis cette présentation sympa et originale, les résultats sont plutôt décevant pour les recherches anglophones et réellement mauvais pour les mots-clefs français.

Fusions-Acquisition, Google et Yahoo en tête

Suite à l’acquisition de Youtubes par Google, le très sérieux Blog Google Blogoscoped publiait il y a 10 jours un récapitulatif des dernières fusions/acquisitions des grands acteurs du web.

Nous avons repris et complété ce tableau en y ajoutant notamment le nom du nouveau service issu de l’acquisition mais surtout son domaine d’activité.

Entreprise
Acheteur
Nom
du service
Activité

Montant
($ millions)
Skype Ebay
Voix/Ip
2 600
YouTube Google
Vidéos
1 650
5% d’AOL Google
FAI
1 000
MySpace News Corp
Communauté
580
dMarc Broad. Google
Régie radio
102
Grouper Sony
Vidéos
65
Flickr Yahoo
Photos
32
del.icio.us Yahoo
Communauté
32
Bloglines IAC (Ask)
Blogs
25
Weblogs Inc. AOL
Blogs
25
Blogger Google
Blogs
20
LiveJournal SixApart
Blogs
20
Oddpost Yahoo
Yahoo Mail
Mail
20
Jumpcut Yahoo
Vidéo
15
Rojo SixApart
Rss
10
Picasa Google
Photos
5
MeasureMap Google
Statistiques
5
2.6% de Baidu Google
Recherche
5
weblogs.com Verisign
Blogs
2
Writely Google
Google Docs
Editeur en ligne
2
Dodgeball Google
Communauté
1
Upcoming.org Yahoo
Communauté
1
WebJay Yahoo
Communauté
1
Urchin Google
Google Analytics
Statistiques
?
Keyhole Google
Google Earth
Cartographie
?
Deja News Google
Google Groups
Newsgroups
?

* Estimations

A la vue de ces chiffres, il est clair que le prix payé par Google pour Youtubes semble excessivement élevé si on le compare à d’autres rachats (Blogger, Keyhole) à la rentabilité plus évidente.
Rappelons que Youtubes perd près de 3 millions de dollars par mois de coût de bande passante et rencontre des problèmes de droits d’auteur.

La polémique sur cette acquisition est vive dans la blogosphère : Fred Cavazaa LeeAnn Prescott BusinessWeek.
Cependant, d’autres voix sont plus optimistes et parlent de réduction des coûts grâce à l’énorme capacité d’hébergement de Google et des accords avec les Majors.

Enfin il est à noter que la plupart des acquisitions sont des sites communautaires, de partage de photos, vidéos, musiques ou plus généralement d’informations.
Le partage, un des principaux éléments du Web 2.0 !

Les enjeux de la recherche d’informations sur Internet

Les enjeux de la recherche d'informations sur Internet C’est au cours de ma maitrise de management à l’école de commerce de Marseille que j’ai publié un mémoire sur « Les enjeux de la recherche d’informations sur Internet« .

Récemment repris dans un article du magazine « Ca m’intéresse » je vous inviter à le consulter, voici les premières ligne de l’introduction :

« Beaucoup ont considéré le crash de la « net économie » en 2001 comme un signe annonciateur de la fin d’Internet. Pourtant, quatre ans après, Internet occupe toujours plus de place dans l’économie mondiale, mais également dans notre vie quotidienne. Toutes les entreprises ont aujourd’hui compris qu’Internet n’est pas un simple effet de mode, mais qu’il va probablement continuer à changer nos habitudes de consommation. En l’espace de quatre ans, les applications d’Internet n’ont eu de cesse de s’élargir. Aujourd’hui, nous surfons sur la toile pour chercher une information, réserver un voyage, payer nos impôts, consulter des offres d’emplois ou encore débattre de sujets divers. Ce n’est probablement rien en comparaison de ce que les entreprises du secteur nous préparent. Déjà source d’actualité préférée des jeunes, demain, Internet constituera certainement notre principale source d’informations, devant la télévision, la presse et la radio. »

Consulter le mémoire en ligne, ou téléchargez la version PDF.

Google lance discrètement SearchMash

Au premier abord, SearchMash ressemble à un énième nouveau moteur de recherche.
Mais en effectuant un Whois sur le nom de domaine searchmash.com et en lisant les « Privacy Policy », on a la quasi certitude que ce nouveau site est géré par Google en personne.

En analysant les résultats de recherche, il semble que SearchMash mix simplement les résultats « web » de Google ainsi que les résultats de « Google Image ».
Il est à noter une autre différence important avec le très sobre Google : SearchMash est truffé de JavaScript et d’Ajax.
De quoi faire taire les détracteurs de la firme de Mountain View quand à son retard face à son ennemi juré Microsoft et son ultra moderne live.com.

Alors simple outil de Buzz ou phase de test de prochaines innovations, restez connecter pour le découvrir !

Google Dance, découvrir son nouveau PageRank

Une mise à jour du PageRank est en cours sur les différents datacenters de Google.
Pour rappel, le pagerank est mis à jour en temps réel par Google, mais l’affichage dans la Google Toolbar n’est fait que épisodiquement.

Pour voir votre nouveau PR, rendez-vous sur le site ci-dessous, saisissez l’adresse de votre site et regardez la valeur pour les datacenters 66.102.7.99, 66.102.7.104, 66.102.7.147.
http://livepr.raketforskning.com/

Plus d’infos sur Zoorglobs, Seroundtable et WebmasterWorld.

Google Sitemaps devient Google Webmaster tools

Vous connaissez peut-être Google Sitemaps ?
A l’origine, Google Sitemaps était une interface chez google qui vous permettez simplement de soumettre un fichier sitemap au moteur de recherche. Ce fichier vous permet de fournir à google l’intégralité des pages présentes sur votre site.

Cette fonction peut être utile lorsque votre site contient des centaines de milliers de pages. Il permet à google de mieux comprendre votre site et de ‘lindexer plus rapidement et plus efficacement. Du moins dans la théorie, car les effets positifs d’un sitemap sur le référencement ne sont pas encore clairement prouvés.

Au fils du temps, cette interface s’est progressivement enrichie de données statistiques issues du moteur de recherche.

Aujourd’hui, la soumission d’un fichier sitemap n’est plus qu’une des nombreuses fonctions proposées par Google Sitemaps.
C’est pourquoi Google a annoncé il y a quelques jours le changement de nom de « Google Sitemaps » pour « Google Webmaster tools ».

Voici un aperçu des nombreuses stats auxquelles vous aurez accès :

  • La listes des erreurs que googlebot a rencontré sur votre site classées par types
  • Un outil d’analyse de votre fichier robots.txt
  • Fournir à google l’adresse que vous préférez domaine.com ou www.domain.com
  • Les 20 requêtes les plus populaires sur lesquelles votre site apparait
  • Les 20 requêtes les plus populaires sur lesquelles votre site est cliqué
  • Des statistiques sur le crawl et la distribution du PageRank
  • Une analyse sur les mots-clefs les plus utilisés sur votre site et sur les backlinks

Vous l’aurez compris, Google Webmaster tools est un outil primordial à tout bon référenceur.

Seo Google en vidéo par Matt Cutts

Matt Cutts, le très célèbre employé de Google, parole divine de tous bon référenceurs, vient de mettre en ligne 6 vidéos de questions/réponses.

C’est un « Must see » pour toutes les personnes intéressées par la visibilité de leur site web.

Parmi les nombreuses infos livrées par Matt, voici quelques morceaux choisis :

  • Faut-il favoriser l’accessibilité de son site aux visiteurs ou aux moteurs de recherche ?

Matt Cutt répond clairement qu’aucun des deux aspects ne peut être négligé.
Il est tout de même intéressant d’entendre de la bouche même de Matt qu’il est indispensable d’optimiser son site pour les moteurs de recherche.

  • Cloacking/Geotargetting

Le cloacking est la technique qui consiste à diffuser un contenu différent aux visiteurs et aux robots des moteurs de recherche.
Comme tous les moteurs, Google combat très fermement cette technique par des blacklistages. Ce sujet a été abordé de façon récurrente tout au long des vidéos.
En effet, certaines techniques comme le géotargetting (afficher du contenu en fonction du pays du visiteur) peuvent être assimilées à du cloacking.
Dans ce cas précis Matt explique qu’à partir du moment où l’on considère le robot de google comme un visiteur « normal », en l’occurrence un visiteur américain, le geotargetting ne devrait pas poser de problème.
De manière générale, pour éviter d’être considéré « cloackeur », il ne faut pas mettre en place de traitement spécifique pour google (pas de if (visiteur=google) ).

  • Multi-domaines

Matt confirme une fois de plus que lorsque plusieurs domaines sont utilisés par un même site, il faut en choisir un seul et configurer les autres en redirection permanente (code 301).
Il expose l’exemple d’une entreprise qui rachète un site lié à son activité. Matt explique que la popularité du nouveau nom de domaine devrait être transférée sur l’ancien domaine grâce à la redirection 301

  • Url dynamique / Url rewrting

Nous le savions déjà, mais Matt le confirme : il est déconseillé d’utiliser plus de trois paramètres dans les URL.
Il précise également qu’il est préférable de ne pas utiliser d’ID qui pourrait ressemble à des variables de sessions.
Plus surprenant même, la technique d’url rewriting, bien connue des référenceurs, est conseillée à demi-mot par Matt !

  • Description Dmoz

Vous avez peut-être déjà constaté que sur certaines recherches, Google affiche le descriptif Dmoz d’un site au lieu de l’habituel snippet (descriptif élaboré à partir d’extrait de la page).
Matt explique que Google utilise le descriptif de Dmoz si ce dernier semble plus pertinent que le contenu de votre page pour la recherche en question.

Rappelons qu’il est possible de forcer google à ne pas utiliser le descriptif Dmoz.

Evidemment, l’ingénieur n’a cessé de répéter qu’un contenu exclusif de qualité est la base même d’un bon référencement.

Je vous invite à visionner l’intégralité de ces vidéos en cliquant ci-dessous.

Continuer la lecture de « Seo Google en vidéo par Matt Cutts »

Si Google n’existait pas

Le site américain Google Operating System nous fait part de sa vision d’un « web sans Google ». Je vous propose d’en lire la traduction libre.

Si Google n’existait pas :

* Nous serions heureux d’avoir 4 Mo de quota par boite email (cf. Gmail).

* Nous paierions pour utiliser des logiciels de gestion d’images (cf. Picasa) ou de cartographie (cf. Google Earth).

* Beaucoup de sites ne pourraient être gratuits sans les revenues générés par la publicité (cf. Google AdSense).

* Opéra serait toujours en shareware (Google finance Opéra).

* Notre page d’accueil serait un portail ou une page vierge.

* Les moteurs de recherches mixeraient dans leurs résultats les liens sponsorisés et les liens naturels.

* Chaque site devrait développer un moteur de recherche interne (cf. la fonction site: de google).

* Nous penserions que “bêta”est un mot dangereux, réservé aux développeurs.

En définitive, les nouvelles technologies seraient bien moins excitantes !