Bash Google for Geek

Vous passez vos journées sur linux ? Vous administrez des serveurs distants en ssh ?
Votre quotidien est fait de ligne de commande dans votre shell préféré ?

Mais comme tout bon développeur, administrateur système ou plus simplement passionné d’informatique vous êtes un inconditionnel de Google.
Google est probablement l’une des seules exceptions qui justifie d’utiliser une interface graphique, souvent d’ailleurs pour retrouver une commande bash oubliée.

Stefan Grothkopp, un codeur de génie, a développé pour vous la solution ultime : Google en ligne de commande !



Question plus sérieuse, comment l’éditeur du site, qui se dit « non affilié à Google », fait pour proposer ce service ?
Comme vous pouvez le voir ci-dessous, le buzz généré par son outil doit engendrer un grand nombre de requêtes. Hors Google limite ses API à 1000 query/jour.
A suivre donc …

Nouvelle interface Google : Google Universal Search

Après la mise à jour de Google Analytics il y a quelques jours, Google dévoile à tous ses utilisateurs, enfin plus précisément aux internautes anglophones la nouvelle interface de Google.com.

Cette interface est très proche des previews dont je vous avez parlé le 24 avril.

Google Nouvelle version

Les 6 services mis en avant par Google sont à présent : Web, Images, Video, News, Maps, Gmail.
Par rapport à l’interface française actuelle, on note donc la disparition de « Groupe », et l’apparition de « Vidéo, Map et Gmail ».

Le nouvel onglet « more » permet d’étendre votre recherche à 14 services dont Google Blog search, Blogger, Calendar, Picassa…

C’est un pas de plus pour Google vers la fusion de l’ensemble de ses services, qu’ils proviennent de développement interne (Blog search, Finance, Products) ou d’acquisitions passées (Blogger, Photo Picassa).

Il est à noté qu’une partie de ces services nécessitent un compte Google.
La firme de Mountain View cherche très certainement à augmenter sensiblement le nombre de visiteurs authentifiés, qui leur permet de mieux cibler la pub et de mieux connaître ses internautes.

Google Google Universal Search

Avec tous ces nouveaux éléments, on comprend mieux pourquoi Microsoft cherche à relancer les discussions de fusion avec le troisième grand acteur de la recherche : Yahoo.

Découvrez la page d’accueil de la nouvelle interface ou un résultat de recherche !

On suppose que Google Universal Search sera étendu à tous les pays progressivement, alors amis conservateurs profiter des derniers jours de notre google.fr en ligne depuis près de 7 ans 😉

Google lance en parallèle Google Experimental : « Google is always experimenting with new features aimed at improving the search experience ».
Difficile de cerner la différence entre Google Experimental et Google Labs qui est lui défini de la sorte :  » Google labs showcases a few of our favorite ideas that aren’t quite ready for prime time. »

Wait and see !

Enfin, nouveau Google Analytics béta !

Le service de statistique made in Google fait enfin peau neuve !

Google Analytics

La transition se fera en douceur : les comptes sont migrés au fur et à mesure.

C’est le cas pour l’un des miens. Et le résultat est surprenant !

Google a fait de gros effort sur l’interface de consultation des données, qui demeurait le gros point faible de Google Analytics.
L’interface était confuse et peu intuitive. De nombreux clicks étaient nécessaires pour consulter la moindre information : liens entrants (referer), mots clefs, évolution par rapport à j-7.
Tout cela est à présent résolu puis-ce qu’il est possible de se créer sa propre homepage « à la netvibes », en choisissant les infos qui apparaîtront sur votre page d’accueil.

Autre nouveauté : il est enfin possible de recevoir ses stats par email à intervalles réguliers.

Découvrez dès à présent ce nouveau service grâce au démo tour

Ask attaque Google sur le monopole

Ask vs google C’est à grand renfort de publicité que le moteur de recherche américain Ask tente d’imposer son outil chez les internautes.

 
Nous avions pu déjà le constater à la conférence du Web 2.0 summit de San Francisco où Ask était un des principaux sponsors.

 
Au cours d’un week-end à Londres, j’ai découvert une campagne de pub dans le métro de la capitale britannique dans laquelle ask utilise comme principal argument la lutte contre le monopole de Google : « Stop the online information monopoly » ou encore « The internet deserves another opinion« .

 
La campagne d’affichage dans le métro londonien est accompagnée d’un site web Information-revolution.org. Le design est assez agressif; des images de points levés, façon militant, inspire la lutte contre Big Brother.

 

INFORMATION REVOLUTION Alexa Stop

 
D’après Alexa, le trafic du site Information-revolution a explosé, porté par un buzz important. Mais le traffic semble s’être rapidement effondré. Les retombés sur Ask.com semblent relativement faibles.
Malgré un très léger mieux au cours du dernier mois, le trafic du feu AskJeeves, baisse sans discontinuer depuis 2005.
 

Ask alexa

Certes, comme tout monopole, la position dominante de Google me semble dangereuse pour l’accès à l’information.
Certes, je crois en la sincérité de la devise de Google imposée par les deux fondateurs « Don’t Be Evil« .
Mais seront-ils éternellement au commande de Google, récemment cité comme « marque la plus puissante du monde«  ?

Quoiqu’il en soit, il me semble un peu facile pour une entreprise commerciale d’utiliser comme principal argument la lutte contre le monopole.

 

Ask vs google 2

 
Ne pourrait-on pas, chez Ask, argumenter sur l’innovation, l’interface où encore la pertinence de leur outil ?

Nouvelle version de Google en preview ?

Google Blogoscope nous propose une petite manipulation qui permet de découvrir en exclusivité les interfaces de tests normalement réservée à quelques privilégiés.

Pour cela, rendez-vous sur Google.com, videz la barre d’adresse, copier/coller le code ci-dessous et appuyez sur la touche « entrer » :

Une page de code va s’afficher.
Retournez ensuite sur Google.com puis faite une recherche. Magie !!

Google Beta

Rien de révolutionnaire certes, mais enfin un petit vent de fraîcheur sur la vieillissante interface de Google.
Personnellement j’aime bien car les changements sont très légers et ne perturbent pas nos repères si profondément ancrés.

Google rachète la régie publicitaire DoubleClick

Le bruit courrait depuis quelques jours et c’est à présent officiel, Google rachète 3,1 milliards de dollars la régie publicitaire DoubleClick.

Grâce à l’acquisition de ce spécialiste de la publicité par bannière, Google augmente encore une fois sa puissance de frappe dans le marché de la publicité en ligne, mais plus globalement dans la vente d’espace publicitaire multicanal.
Rappelons nous en effet que Google s’est récemment lancé dans la publicité presse, radio et même télé.
Ces incursions dans le offline sont toujours accompagnées d’innovations telles que l’automatisation de la mise en place des campagnes, une réduction du coût des campagnes ou encore une meilleure visibilité du retour sur investissement.

« Doit-on avoir peur de Google ?« , « la quête de l’empirisme …« , « Google, le nouveau Microsoft« , découvrez les nombreuses réactions sur le web grâce à Wasalive

Live Search Maps devance Google Maps !

Comme le signale Zorgloob, Microsoft vient de mettre à jour les vues satellites utilisées pour son service de cartographie Live.

Ces images de très bonne qualité permettent à Microsoft de reprendre l’avance face à Google Maps.

La preuve par l’image avec ces deux vues de la Rotonde et du célèbre cours Mirabeau d’Aix-en-Provence :

Trafic et long tail par Alexa

Dans un article du 9 Novembre 2006, Geoffrey Mack publie sur le blog d’Alexa une analyse des statistiques issues de leur outil.

Pour rappel, Alexa fournit des stats issues de l’analyse du surf de plusieurs millions d’utilisateurs de la barre d’outil Alexa.

Bien qu’imprécises car sous-représentées en France et sur-représentées chez les professionnels, les statistiques qu’il fournit ont le mérite d’exister et donne un ordre d’idée du trafic d’un site.

En plus du nombre de visiteur, Alexa fournit un classement des sites les plus visités au monde.
Je vous invite d’ailleurs à consulter le top 500 mondial, le top 100 français ainsi que le Movers and Shakers, très utilise pour découvrir les sites qui buzzent en ce moment.

Après cette petite présentation, revenons-en au billet de Geoffrey.
Ce dernier nous donne une illustration de la théorie de la « Long Tail » (longue traîne en français), appliquée aux statistiques à travers un graphique simple.

Long tail Alexa Large

 

Ce graphique présente la répartition du trafic en fonction du classement des sites. Où se trouve la courbe me direz-vous ?

Regardez bien dans le coin en bas à gauche. Pour nous aider, voici une image d’un zoom sur cette courbe :

 

Alexa Long Tail

 

Cette courbe ressemble à une exponentielle inversée.

Quelles conclusions en tirer ?
Quelques milliers de sites concentrent une grande partie du trafic alors que plusieurs millions de sites accueillent quelques visiteurs par jour.
Entre les deux, la pente vertigineuse de la courbe montre qu’il existe finalement très peu de sites de taille moyenne.

Pourrait-on dire qu’il n’existe pas de demi-mesure sur le web ? Soit un site rencontre un succès mondial, sur il est positionné sur une niche, soit il reste confidentiel ?

Si on analyse le top 500 des sites les plus fréquentés au monde, on constate que tous les grands domaines d’internet sont entre les mains de monopoles ou d’oligopoles.
Le marché de la recherche est détenu par quelques moteurs (Google, Yahoo, Microsoft), les fournisseurs d’emails par Aol, Microsoft ou Gmail, l’hébergement de Vidéo est dominé par Youtube et l’encyclopédie en ligne est monopolisée par Wikipédia.
Les exemples sont nombreux. Aucun gros domaine pourvoyeur de trafic n’est détenu par plus de 5 acteurs.

Le web n’échapperait donc pas à la fameuse loi Pareto du 80/20 ?

Référencement Google, Mythes et réalités !

Les 87% de part de marché de Google en France conduisent les webmasters et référenceurs à se poser un grand nombre de question sur le fonctionnement du moteur.

Suite à un post sur WebmasterWorld, voici une compilation des « mythes et réalités » sur le référencement Google, complétée par mes propres observations :

  • Google traite différemment le corps d’une page par rapport au design (entête, pied de page…)

Réalité : de nombreuses personnes ont constaté que le poids d’un lien présent dans le contenu d’un message est plus fort qu’en pied de page

  • Les résultats de recherche peuvent être affecté par des interventions humaines

Réalité : il est aujourd’hui reconnu que des personnes évaluent manuellement la qualité des résultats (eval.google.com) et que ces évaluations affectent les résultats de rechercher (comme en témoigne un brevet)

  • Utiliser une adresse IP dédiée améliore le positionnement

Mythe : Matt Cutts a expliqué dans un de ses posts que à moins que votre site partage la même adresse IP avec plusieurs dizaines milliers de nom de domaine cela ne pouvait pas affecter votre positionnement

  • Le PageRank n’a plus beaucoup d’important

Mythe : toutes les études montrent que le PR est toujours un élément de poids dans le ranking. Une preuve simple, regardez le PageRank des sites de la première page pour « Voyage »

  • Avoir un site non-conforme W3C peut affecter mon positionnement

Mythe : à partir du moment où votre site s’affiche correctement dans un navigateur, la conformité W3C n’affectera pas votre positionnement

  • La recherche de Backlink est importante pour le référencement

Réalité : même si cette démarche ne plait pas à Google, elle est aujourd’hui nécessaire pour être compétitif face à ses concurrents

  • L’hébergement localisé dans le pays ciblé est un plus

Réalité : Par exemple, une recherche dans Google avec l’option « France » n’affiche que les sites en .fr et les sites hébergés en France

  • Les mots-clefs présents dans l’url sont pris en compte

Réalité : toutes les études de cas démontre que les mots-clefs présents dans l’adresse d’une page sont pris en compte par Google

A bientôt pour d’autres « Mythes et réalités » sur le référencement Google !