Torrent facile avec Azureus Vuze 4 !

L’équipe de l’excellent Azureus vient de publier une nouvelle version de son logiciel de téléchargement.

Grâce à son moteur de recherche intégré, il rend enfin le célèbre protocole torrent accessible aux néophytes.


En un click, Azureus vous propose de recherche vos films, séries et logiciels préférés sur les principaux sites de torrent comme Mininova, Jamendo ou Btjunki.
On regrettera cependant que The Pirate Bay ne soit pas proposé par défaut. Mais il est possible de l’ajouté en téléchargeant un petit module.

Autre nouveauté simplement exceptionnelle, l’abonnement à une recherche.
Vous pouvez demander à Azureus de télécharger automatiquement tous les nouveaux épisodes de vos séries favorites, à la manière des podcasts d’Itunes !

Téléchargez vite Azureus Vuze 4 ici !

Nouvel algorithme des stats Alexa

Le tant décrié, mais irremplaçable Alexa, vient d’annoncer la modification de ses algorithmes de calcul de stats.
Dans un billet d’explication sur le blog officiel, la filiale d’Amazon donne pour seule information :
« We now aggregate data from multiple sources to give you a better indication of website popularity among the entire population of Internet users. »

Reste à savoir quelles sont ces « multiples sources » qui viennent enrichir les données issues de la barre d’outil. Personnellement, j’ai du mal à imaginer qui peut fournir des informations si précises à Alexa, en quasi temps réel (le délai de mise à jour des stats est de 48h).
La seule amélioration possible selon moi, est l’utilisation de matrices de redressement, rendue à présent possible par le questionnaire sur le CSP des utilisateurs de la toolbar.

Nous obtiendrons sûrement plus d’infos dans les jours à venir sur l’impact de cette nouvelle version, d’autant plus que pour le moment, seuls les 6 deniers mois sont disponibles. Geoffrey Mac explique en effet sur le blog, que les données plus anciennes sont en cours de recalcul.

Benchmark C++ vs Java 6

 

Après un premier benchmark sur l’ensemble des langages de programmation moderne présent sous linux sous linux, voici un focus sur l’éternel combat entre la création du danois Bjarne Stroustrup C++ et le bébé de la société Sun Java.

Ce comparatif s’attache exclusivement à l’aspect ressource système (cpu et mémoire) des deux langages.

Ces benchmarks sont réalisés par The Computer Language Benchmarks Game sous Debian.

Chaque ligne correspond à un benchmark d’un petit programme qui teste une fonctionnalité de facon très intensive (tries de tableaux, arbres, lecture de fichiers…)

 

Benchmark C++ vs Java

C++  times better than Java 6
Programmes de test  Speed  Memory Use    
binary-trees
1.5
3.4
 
chameneos
-6.2
12.2
 
cheap-concurrency
1.0
5.7
 
fannkuch
1.4
12.2
 
fasta
1.1
13.0
 
k-nucleotide
2.2
6.3
 
mandelbrot
1.1
11.5
 
meteor-contest
10.8
16
 
n-body
1.1
12.0
 
nsieve
1.1
2.6
 
nsieve-bits
1.9
6.1
 
partial-sums
2.9
11.8
 
pidigits
1.2
9.8
 
recursive
2.9
11.0
 
regex-dna
-1.7
1.2
 
reverse-complement
4.9
4.1
 
spectral-norm
1.0
12.6
 
startup
41
 
sum-file
1.2
13.8
 

 

On constate que sur la plupart des tests, C++ est de loin le plus rapide et le moins consommateur de ressources systèmes.

Evidement, comme précité, il reste à intégrer selon votre projet, la richesse des librairies, la portabilité, la rapidité de codage et de déploiement…

Benchmark langages de programmation

Dans le choix d’un langage de programmation, de nombreux éléments entrent en compte : rapidité de développement, portabilité, modèle de stockage de données…
Pour le développement des projets en cours au sein de ma société, l’un des critères les plus important est sans doute le temps d’exécution et la consommation de ressource processeur et mémoire.
Certains robots (comme celui de Wasalive) exécutent en effets une vingtaine de threads en parallèles sur plusieurs serveurs et la moindre lourdeur peut plomber les performances.

C’est pourquoi j’entame aujourd’hui une série de benchmark sur le « coût machine » des principaux langages de programmation.

Pour cela, je vais m’appuyer sur les tests réalisés par « The Computer Language Benchmarks Game » hébergé par le site officiel de la très sérieuse distribution linux Debian.

Ce site nous propose les consommations en temps processeur et en mémoire pour l’exécution d’une dizaine de fonction de référence (nsieve, n-body, sum-file) écrite dans chacun des langages.

Afin d’avoir une première vision globale (et grossière) de la consommation des principaux langages de programmation, je vous présente un indice qui correspond à la somme de chacunes des fonctions benchmarkées en pondérant la consommation de cpu*3 et mémoire*1.

Je ferais dans des prochains billets des focus sur certaines familles de langages et sur des fonctions plus spécifiques (langage interprété, langage compilé, programmation orienté web…).

Benchmark langages

Language Indice
gcc
1.0
Pascal Free Pascal
1.2
C++ g++
1.2
Ada 95 GNAT
1.9
Fortran Intel
2.4
C# Mono
4.0
Java JDK -server
4.3
Python
18.0
Perl
21.0
PHP
38.0
Ruby
38.0
JavaScript SpiderMonkey
74.0

Premier constat rapide : si on exclu le Javascript qui est un peu à part, le rapport du « coût machine » entre les deux extrêmes le C et le PHP va de 1 à 40. Il est interessant de mettre donc en perspective ce rapport avec les différences de coût de développement entre les langages.